La réglementation sur l’utilisation de la VHF
Accueil BlogadministratifLa réglementation sur l’utilisation de la VHF

La réglementation sur l’utilisation de la VHF

La VHF est un équipement indispensable, voire obligatoire, à
bord d’un bateau. Que dit la réglementation ?

La VHF faite partie des équipements d’électronique marine
qu’on retrouve sur tout les bateaux. Elle permet de communiquer avec d’autres
bateaux, bien évidemment. Mais au-delà, un
émetteur récepteur VHF est un équipement de sécurité
qui permet de recevoir
les bulletins météo, d’émettre un avis de détresse, de demander des secours et
communiquer avec les sémaphores et le CROSS ou de participer à ces derniers.

VHF fixe ou portable ?

L’utilisation d’une VHF et sa présence à bord d’un bateau
sont réglementés par la division 240,
datant du 1er mars 2011 et complété le 1er juillet 2017.

Depuis cette date, la présence d’un émetteur/récepteur VHF fixe est obligatoire pour naviguer au delà
de 6 milles d’un abri
. Sinon, une VHF portable d’une puissance de 6W, sans
ASN, est suffisante.

Concrètement, Naviguer en semi hauturier ou hauturier
demandera la présence d‘une VHF fixe, ce qui, en soi, ne fait que rendre
obligatoire une pratique très fortement recommandée et indispensable.

L’encodage MMSI et le couplage avec le GPS sont obligatoires depuis le 1er mai 2015 si le navire est équipé d’une VHF ASN. Mais, attention, dans les eaux intérieures françaises, l’utilisation de l’ASN est interdite.

Le certificat Restreint de radiotéléphoniste

VHF portable.

Pour l’utilisation d’une VHF portable, d’une puissance
maximale de 6 watts sans ASN, l’obligation d’être titulaire du certificat restreint de radiotéléphoniste
(CRR)
a déjà été supprimée. Aucune qualification spécifique n’est exigée.

VHF fixe et portable avec ASN.

Pour l’utilisation d’une VHF portative ASN ou d’une VHF fixe avec ou sans ASN de plus de 6 watts, l’obligation est différente. Des connaissances théoriques et pratiques,  nécessaires pour l’utilisation de la VHF, sont désormais intégrées dans le programme de formation du permis Plaisance. Ces connaissances seront contrôlées à l’examen du permis de conduire de bateaux de plaisance. Le titulaire du permis plaisance peut ainsi manœuvrer une VHF, fixe ou portable, dans les eaux nationales maritimes ou  intérieures sans avoir à passer un examen supplémentaire. L’examen théorique pour l’obtention de l’option côtière ou de l’option eaux intérieures comporte 30 questions. Les titulaires d’un permis plaisance délivré avant l’entrée en vigueur de cette réforme peuvent utiliser la VHF dans les mêmes conditions. Les personnes non titulaires du permis plaisance restent soumises à l’obligation de posséder un CRR.

felis ut leo. risus ut neque. id consequat. nec