Ces petites bêtes qui gâchent une escale

Une escale, en bateau, c’est aussi profiter de la plage. Mais se promener et se baigner, c’est aussi faire des mauvaises rencontres. Quels sont ces animaux qui peuvent gâcher le plaisir de l’escale ?

Le grand intérêt du bateau, et notamment des plus petits, est de découvrir la faune et la flore de nos côtes au plus près. Le bateau permettra, entre autres, d’échouer sur une plage, dans une crique. C’est le moment de découvrir son environnement, notamment si vous naviguez en famille.

Ce type de navigation permet de prendre conscience de la fragilité de notre environnement et de l’intérêt de naviguer en respectant la nature. Mais cette dernière peut parfois être traîtresse. En effet, se baigner ou marcher au bord de l’eau n’est pas toujours sans risque. Certains poissons ou animaux marins ont tendance à se rappeler à notre bon souvenir d’une façon désagréable. C’est le cas, par exemple des méduses, des oursins ou encore des vives. Si le risque zéro n’existe pas, il est toujours bon de se renseigner sur la présence de dangers locaux comme des méduses.

Dans tous les cas, il est conseillé de marcher, voir se baigner avec des sandales en plastique ou des chaussons.

Les méduses

meduse

Les méduses nagent, ou se laissent dériver avec les courants. On les retrouve en surface, le long de nos côtes, par vague. Le danger des méduses vient des tentacules et de leurs cellules urticantes. Toutes les méduses sont urticantes, à des niveaux différents. Attention, même échouées sur la plage, elles peuvent être dangereuses.

Le contact avec leurs tentacules donne une  sensation de brûlure qui s’étend peu à peu autour de la zone touchée.

Les vives

vive

Les vives sont des petits poissons de 20cm environ. Ils sont de couleur jaune et tachetés de brun. Ces petits poissons vivent enfouis dans le sable. Le danger vient du fait qu’elles laissent dépasser leurs épines dorsales et le sommet de leur tête. En effet, quand les vives se sentent en danger, elles dressent leurs aiguillons et injectent du venin dans le pied du baigneur. La douleur peut être très douloureuse.

La douleur est immédiate et intense. Elle déclenche un œdème local dur, accompagné de fourmillements, parfois de nausées, sueurs, vomissements…Elle peut, éventuellement provoquer une syncope.

Si la douleur est intense, le traitement est rapide et simple. En effet, le venin est détruit par la chaleur. La solution est donc de tremper le pied dans de l’eau chaude, d’enfouir le pied dans le sable s’il est très chaud. Ensuite, nettoyez et désinfectez la plaie avec un produit antiseptique.

Les oursins

oursin

Les oursins se trouvent sur les fonds sableux ou accrochés aux rochers, surtout en méditerranée. Leurs piquants sont plus ou moins courts. Contrairement aux vives, leurs pics ne sont pas venimeux. Cependant, ces derniers rentrent dans la peau et se cassent. La douleur est forte. Et les morceaux restés dans la peau peuvent provoquer une infection.

Une solution, simple, est d’utiliser un ruban adhésif, assez costaud, pour enlever un maximum de piquants. Pour le reste, vous n’aurez d’autres solutions que d’appeler un médecin.

Pour résumer, il ne faut pas passer son temps à toujours vouloir tout anticiper et avoir en tête tous les dangers possibles. Cependant, si on peut éviter ces petits bobos, ce n’est pas plus mal…

Praesent sem, elementum ut sit id, adipiscing justo odio